soumission de l'homme dans l'autorité aimante de la femme par Ms.DANA
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partager | .
 

 La Gynarchie ou les limites de la soumission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Badman
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 13:11

Editons...petit patapon...



Dernière édition par Badman le Ven 15 Fév - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lopettedemsPetiteEtoile
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 13:41

Mes hommages Mesdames,
Salutations messieurs,

Lopette tient tout d’abord remercier Madame Petite Etoile de lui autoriser de prendre la plume pour répondre à DrJones. Ensuite, lopette tient à saluer Dame Josiane, pour la clarté de son texte, qui comme souvent, permet à lopette de mûrir ses paroles et de progresser dans sa propre réflexion.
Hé oui n’en déplaise à DrJones, lopette est doté d’un cortex……Ceci exaspère lopette au plus haut point de voir écrit, que lopette est soit dénuée de toute intelligence, soit encore pire que Madame exploite lopette : oui lopette sait tout de la position de Madame.

Ainsi, lopette espère une bonne fois pour toute que ces écrits cesseront ces allégations.

Pour vous répondre complètement DrJones, harricana est bien l’ancien pseudo de lopette. Cela vous étonne-t-il qu’une situation puisse être dynamique au sein d’un couple. A l’avis de lopette, c’est tout le contraire qui devrait vous étonner. Combien de couple (car nous sommes mariés), se séparent car ils sont trop longtemps rester sur leurs acquis.

L’amour a bien des facettes DrJones, que signifie exactement être amoureux ? Madame n’a peut-être plus de sentiments amoureux « conventionnels » pour lopette et alors ? Pour résumer ce point lopette vous invite à réfléchir sur cette phrase :

« être un couple n’est pas se regarder dans les yeux l’un de l’autre mais de regarder tous les deux dans le même sens ».

Ainsi, oui nous sommes heureux ensemble de vivre cette vie et d’avoir des projets communs. Nous partageons bien des choses en dehors des activités bassement sexuelles, auxquelles vous semblez, à mon goût, apporter trop d’importance. Nous désirons partager notre vie ensemble jusqu’à ce que Dieu nous prête vie. N’est pas de l’amour cela ?

Concernant le reste de vos questionnements, ceci ne concerne personne et en premier lieu, certainement pas vous.

Voilà lopette espère que ces écrits répondront à vos questionnement et permettront de clarifier la situation à bon nombre d’entre vous.

Salutations.

lopette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
slavy90x
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 14:00

Lopette, ta Dame a très bien fait de te laisser répondre car tu as su remettre les choses en place et avec style.
Chacun est libre de vivre sa vie comme il l'entend, vous semblez tous 2 être épanouis et c'est bien le principal.
Bonne continuation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drjones
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 16:22

Madame
mon message ne se voulait ni inquisiteur ni critique.
je comprends Votre mode de vie, mieux: je le respecte et je l'admire.
Mes questions ne cherchaient qu'a eclaircir un point important: ce mode de vie peut il conduire a faire disparaitre le sentiment amoureux qui peut exister au depart entre la Maitresse et son soumis?
Cette question me semble d'importance et je profitais de Votre message pour la poser.
Si je Vous ai froissee pardonnez moi, ce n'etait pas mon intention.

quant a ma formule de respect, elle est sincere et ne se voulait pas ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drjones
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 17:22

cher lopette
a aucun moment je n'ai pense, ecris ou sous entendu sue vous soyiez denue d'intelligence.
Vous m'avez mal interprete et c'est sans doute de ma faute.
Bien sur je comprends qu un couple evolue, mais je m'interroge sur cette evolution.
Le but de ce forum est d'echanger des questionnements, des avis et des experiences et c'est seulement dans ce but que je posais des questions. je ne cherche ni a critiquer, ni a juger, seulement a comprendre.
N'y voyez aucune malveillance de ma part.
cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filservil
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 17:26

belle réponse lopettedeMsPetiteEtoile ... il est heureux que tu aies obtenu l'autorisation de t'exprimer, car il me semble que tu réponds ainsi à bien des interrogations... le plus souvent dues à une incompréhension dont tu dissipes plutôt bien les nuances;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofem
Intéressé
Intéressé



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 17:32

Je vous dis bravo Lopette , votre reponse est mesurée , precise et clarifie les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitresse Petite Etoile
Intéressé
Intéressé



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 18:27

mâle drjones ainsi que pour les autres soumis et éventuellement les Dames qui ont du mal à comprendre...

J'aimerais que vous réfléchissiez sur ceci : une relation D/s peut être amoureuse... nous le constatons très régulièrement sur ce forum au travers des posts divers et des discussions sur le tchat, mais elle peut être également une relation D/s sans amour.

Pourquoi peu de personnes ne veuillent envisager cette dernière relation : D/s sans amour, mais avec le respect du don du mâle pour sa Déesse, avec le respect du service qu'il rendra... etc...

Il faut un peu arrêter l'angélisme ambiant qui veut qu'on doit forcément être amoureux pour que cette relation puisse exister !!

Maitresse Petite Etoile

_________________
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
filservil
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 18:30

je ne puis qu'apporter mon humble mais sincère caution Aux Mots de Maîtresse Petite Etoile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drjones
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 20:33

je suis d accord avec Vous Madame: une relation peut exister sans amour: l admiration du soumis pour sa maitresse, et le respect de la maitresse pour la devotion du soumis peuvent suffire amplement.

ce qui m'interpelle c'est plutôt la disparition de l'amour, remplace par le respect. je trouve que c'est un point important dans une relation. Qu'en pensez Vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitresse Petite Etoile
Intéressé
Intéressé



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 20:49

Je suis d'accord avec vous, mâle drjones.

Mais dans une vie de couple vanille ou D/s c'est souvent le cas ... l'amour fou au début, l'amour dans la plénitude ensuite .... puis la tranquille assurance d'être bien avec l'autre qu'on connait comme son double, la tranquille bienveillance de sa présence, de son regard où les mots ne sont plus importants, des années remplies d'éclats de rires, de quelques chagrins, de complicité secrète.

Il y a une telle variété qu'on ne doit jamais se limiter... Cela serait vraiment trop dommage.

Maitresse Petite Etoile

_________________
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
drjones
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Ven 15 Fév - 22:08

Madame
Ce que Vous décrivez la ce sont de beaux sentiments.
Moi j'y vois encore de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame Laura
Fan
Fan



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Sam 16 Fév - 20:22

Les derniers posts m'ont fait sourire.
Aujourd'hui il faudrait defendre bec et ongle le droit de la domination feminine sans amour ?.
Ou va t-on ?, faut-il toujours devoir imposer ses propres situations comme etant les seules veritees puisque les notres ?.
Il fut un temps ou les couples ici defendaient leur droit a l'amour au sein de leur relation lol.
Le monde est renversé.
C'est a tout le monde qu'il faut accepter toutes les combinaisons existantes meme et surtout si elles sont differentes des notres.
Mon couple est dans une relation d'amour. Je domine d'autres soumis sans amour. Ce n'est pas la meme relation tout simplement et le fait que ce soit deux relations differentes cela ne les empechent pas d'exister.
Ne nous rejetons pas les uns et les autres, rien ne le justifie, soyez tolerents avec les differences.
Madame Laura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitresse Petite Etoile
Intéressé
Intéressé



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Sam 16 Fév - 21:10

Très chère Laura,

Je te remercie de ton intervention.


Ne nous rejetons pas les uns et les autres, rien ne le justifie, soyez tolerents avec les differences.

En effet, soyons tolérentes et acceptons la D/s avec amour et également la D/s sans amour. Pourquoi faut il que certains se sentent en danger, parce que nous ne correspondons pas à ce qui les rassurent ???

Dans mon premier post, je décris 'MA VIE'... donc par définition, ce que j'applique pour moi et mon mâle. En aucun cas, je ne veux qu'on y adhère, qu'on l'encense ou qu'on la dénigre. Et il ne m'a pas semblé en avoir fait l'apologie.

Non, Chère Laura, le monde n'est pas inversé.... seulement d'autres vivent différemment la D/s que toi et bien d'autres, ils ne sont pas différents pour autant.

Très amicalement,

Maitresse Petite Etoile

_________________
Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Badman
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Dim 17 Fév - 10:00

Bonjour Maîtresse Petite Etoile,

Je crois que je fais partie des lecteurs qui ont mal perçu votre premier message en page 2..Et qui n'ont pas commenté puisque par avance vous ne vouliez pas qu'on le fasse.

La description de votre vie était à mes yeux dérangeante : j’ai lu un constat presque clinique, avec des détails qui m’ont parus glauques.

Pour résumer j’ai retenu :

Votre peu d’estime pour les hommes
Un mariage par intérêt
Une captation des biens de Lopette
Pas un contrôle de la sexualité du soumis, mais son opposé : une espèce d’asexualisation (des deux d’ailleurs).
Une sorte d’incommunicabilité entre Vous et lui.
Une escalade dans la satisfaction de rabaisser un individu comme pour se constituer un petit capital narcissique en retour.

Je ne dis pas que c’est ce que vous avez écrit, je dis que c’est ce que j’ai retenu.

Bref j’étais à deux doigts d’avertir le GIGN pour sauver le soldat Lopette manifestement victime d’un abus de faiblesse… Very Happy

Puis votre soumis prend la parole et après lui vous apportez des précisions nouvelles. On passe alors du film d’horreur classique à la famille Addams ! cheers

Complicité, éclats de rire, échanges, projets communs et l’amour du départ qui évolue tranquillement vers une sorte de fraternisation, comme souvent dans les couples, mais qui ouvre chez vous une voie plus originale qui vous protège de la fadeur…

En tous cas ce topic aura permis de montrer que la première impression n’est pas toujours la bonne, que l’on n’est pas le masque que l’on porte, que les descriptions des rapports D/s limitent souvent la richesse des rapports tout court qui existent dans ce que les psys considèrent comme la dernière aventure possible : le couple…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame Laura
Fan
Fan



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Dim 17 Fév - 10:50

Il y a beaucoup de couples vanilles qui au depart s'aiment puis se font cocus et profittente des biens de l'autre de telle facon qu'au divorce l'un s'est enrichit sur l'autre "legalement"... et des fois ca continue apres le divorce de facon toujours legale non pas en pension alimentaire ce qui est normal puisque enfants mais en pension compensentoire.
Certains mariages arrangés ou on achette son conjoint n'est ce pas plus revoltant ?.
Des histoires glaucques de dilapidation de biens mais de meme dans des heritages ou autres ou certains s'enrichissent dans le plus grand secret.
Que dire des gigolos je ne parle pas des cougards qui profittent de mamies pour les jeter ensuite les laissant sans rien d'autre qu'un tres grand desespoir.
Trop de chose me revoltent mais dans l'histoire de lopette et Petiteétoile je vois un couple marié ou les deux trouvent leur equilibre, les deux sont consentants, ils vivent ensemble depuis longtemps.
Evidement ce n'est pas un shema classique alors ca peut deranger si on lit trop vite sans lire entre les lignes.
Pas de sexe donc c'est l'horreur, tout se resumerait donc au sexe ? la c'est moi qui dit que si tout se resument au non sexe alors c'est bien triste, non pas de le vivre mais de le penser.
Ca resumerait donc a dire pour un couple vanille que si il n'y a plus de sexe on doit se quitter.
Mais l'amour ne se resume pas au sexe heureusement surtout dans un couple marié. A cause par exemple de la prostate un homme peut ne plus pouvoir le pratiquer mais si l'amour et la complicité sont la ainsi que le dialogue et la confiance (confiance hors du contexte de la fidelité)... alors un couple reste un couple avec tout ce que ca comporte.
lopette me semble tres heureux et moi betement c'est tout ce qui m'importe, il est volontaire dans ce qu'il fait, lui il connait Petiteétoile et nous ? nous ne conaissons d'elle que ce qu'elle nous dit ou plutot ce qu'elle veut bien nous dire !, il est des choses dont on ne parle pas ici/
On ne parle que peu de la tendresse, de la complicité, du partage, des projets, des points communs etc...
Je ne considere pas lopette comme un debile mais un soumis heureux et dans ce qu'il transparait de lui il y trouve son equilibre.
Le bonheur ne prend pas toujours des chemins types sinon ce serait trop facile a trouver et tout le monde serait heureux... ce serait si simple.
C'est dans un sens tres loin de ce que je vis avec phil, mais au final ??? on final on est heureux et donc c'est le resultat qui compte non ?.
Dans le temps on enfermait tout ceux qui etait differents dans leur logique de pensée, on les declarait fou car leur logique derangeait puisqu'ils remettaient en cause la grande ethyque populaire sinon la religion ou autre...
Aujourd'hui on ferait quoi ?, on mettrait peut-etre son soumis sous tutelle de l'etat... quel en serait le resultat ???, serait-il heureux ????.
Au risque de choquer si une plainte etait deposée Petite etoile en tant que femme de lopette pourrait legalement demander d'etre tutelle. La difference est qu'elle devrait juste rendre des comptes a la justice 1 fois par an, mais ca ne changerait rien au final a part des tracasseries car tout couple est libre de depenser son argent comme il le veut pourvu qu'il se gere sans dette.
Je me sens presque genée de devoir intervenir ici dans ce debat du droit et du non droit.
Génée car ca revient a dire qu'il faut justifier de ce qui est permit ou non dans un couple marié et HEUREUX.
Neanmoins cette partie de post aura peut-etre donné matiere a reflexion sur le fait qu'il ne faut pas juger trop vite.
D'un autre coté ecrire ici sa facon de vivre c'est de se mettre sous le jour des autres et donc leur donner matiere a juger.
Mais ici justement ca permet de montrer a tous que la domination soumission peut aportter un vrai bonheur mais que chacun la vivra a sa facon.
L'etre humain est toujours en quette de bonheur, bien sur le bonheur de chacun sera un graal different et c'est tanmieux.
Vous avez vu sur ce couple une face de l'iceberg, mais une face ce n'est pas toutes les facettes qui j'en suis certaine sont plus nombreuses qu'on ne le pense.
Je connais d'autres couples fonctionnant sans sexe et avec des partages de biens qui semblent en apparence discutables, ils sont heureux... tout simplement.
Pour terminer, je vous demande de reflechir, vous devez tous connaitre des couples mariés qui pratique de partager le loyer, les charges, la nouriture etc... sont-ils tous heureux ? et pratiquent-ils tous le sexe entre eux ?... lol.
Madame Laura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esclave-libre
Nouveau
Nouveau



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Dim 17 Fév - 11:21

"Le bonheur ne prend pas toujours des chemins types sinon ce serait trop facile a trouver et tout le monde serait heureux... ce serait si simple." (Madame Laura)
Quelle belle phrase Madame qui m’amène plusieurs remarques et de plus avons nous tous la même vision du bonheur? Je ne crois pas.
Certains ne voient le bonheur que par l'argent, la réussite sociale l'image que l'on reflète aux autres ... bref tout ce que nous avons hérité de notre civilisation et de ce qu'en fait notre société.
D'autres voient le bonheur dans la relation, quelle qu'elle soit qu'ils vivent (D/s, vanille, les deux...).
Le bonheur varie aussi en fonction de notre âge, notre recherche de bonheur, de sérénité et de plénitude n'est pas la même à 20 ou 60 ans.
ET comme vous le dites bien mieux que moi chacun trace sa route vers son propre bonheur.
Vive le bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ms.DANA
Zenifcateur
Zenifcateur



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Lun 18 Fév - 5:52

J'entend qu'il n'est pas simple de comprendre le mode vie de Petite Etoile et sa lopette.
Pour certains, il est hors norme.
Pour les avoir rencontré plusieurs fois, je peux vous assurer que c'est un couple très heureux et épanoui.
Il y a de l'amour entre eux mais celui avec un A.
Je les comprend d'autant plus car je vis à peu près comme eux. Pas d'amour pour mon soumis, uniquement de l'affection et le respect de son bien-être.
Pas de sexe avec lui, j'ai un amant.
Comme le souligne si bien Laura, un couple n'est pas qu'une histoire de sexe. Il est parfois plus riche et plus complice sans sexe.

C'est notre choix de vie.
Il me semble utile de rappeler, à mon avis, que ce choix est adapté uniquement que si nous vivons la D/s 24h/24h et 7h/7j.

Ms Dana

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
josiane sapho
Fan
Fan



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Lun 18 Fév - 6:47

Chères Mesdames,

J'ai souvent réfléchi à cette "morale" de Lafontaine, que tout le monde connaît : "la raison du plus fort est toujours la meilleure", et je la trouve assez dure à avaler.

S'il faut bien admettre que le plus fort aura toujours raison, cela n'oblige pour autant personne à en débattre, ni à le contester pour tenter d'établir qu'il a tort. Puisque ce débat, quel qu'il puisse être développé, finira toujours par donner encore un peu plus raison au plus fort. Pour la bonne et simple "raison" qu'il est le plus fort et que, donc, il a raison.

Ne vaut-il pas mieux, sachant et constatant sans cesse la triste perspicacité du poète-animalier-moraliste, avoir délibérément tort ?

Ceci n'enlève rien aux arguments, qu'on peut même plus tranquillement développer, à l'abri de la raison du plus fort. Surtout, et comme c'est le cas très fréquemment, lorsque le raisonnement du plus fort est un gros tas d'imbécillités, qu'il serait très vain et même humiliant de disputer tellement c'est bête.

Beaucoup de couples fonctionnent ainsi : l’un gouverne, et l’autre ne s’en sort pas si mal

Beaucoup de conjoints, par exemple, semblent s’exprimer de la manière que voilà (c’est moi qui interprète ce que j’entends) « chez nous c’est moi qui m’occupe des affaires internationales et de l’économie mondiale, ma « femme » s’occupe des petites affaires courants : les enfants, la maison, la gestion du quotidien ». Ca n’empêche personne d’être heureux.

Il y a beaucoup de disputes qui n'en valent pas la peine.

Autre exemple : entre la gynarchie et la suprématie féminine : quel est l’intérêt d’une dispute ? («non t’as tort ! non c’est moi qu’ai raison !»), faut-il que l'une ait raison sur l'autre ?

Sûrement pas. Tout le monde en conviendra assez facilement je pense.

Avoir raison sur l'autre n'est sûrement pas le but des personnes qui débattent ici. Ces personnes ne sont pas seulement tolérantes : elles aiment les différences.
Ce sont elles qui nous permettent de nous individualiser, l'une par rapport aux autres.

Sans nuance, et en gommant, en supprimant les différences, nous serions toutes pareilles.

Qui a envie de ça ?

On est bien comme on est, mais on n'a pas envie que tout le monde nous ressemble.

Alors, à moins de vouloir tuer tout le monde sur terre, il faut apprécier reconnaître et développer les différences, elles font plaisir. Elles font partie du plaisir de vivre, et de savoir se distinguer, ce qui est aussi une des formes du plaisir.

Mais j'ai commencé ce message avec l'envie de répondre à cette question :

Madame Laura a écrit:
Serait_il possible pour Josiane d'avoir un esclave ?
Madame Laura


Oui chère Laura ça serait possible, tout à fait possible. J'en ai déjà eus, et j'en aurai probablement d'autres (du moins je l'espère, personne n’étant obligé de le devenir). Il serait d'ailleurs plus juste de dire "nous avons eu" puisque je ne possède jamais ce bien à moi seule. Esclave ou soumis, pour moi c'est la même chose, le nom change suivant l'humeur du moment. Et puisque, comme l'a fait très justement remarquer monsieur crapule, ceci n'est pas du vrai esclavagisme : il peut partir quand il veut, et nous aussi nous pouvons le congédier, sans le mettre en vente (normal : ça vaut rien).

Pour moi les mâles sont des adjuvants : ils aident mais ne participent pas. Leur présence m'irrite, je peux être odieuse avec eux, cette présence, et ma réaction, m'excitent sexuellement. Mais ce n'est, bien sûr, pas eux qui en profitent ( en apparence).

C'est injuste. Et c'est ainsi.

Mais le compte est bon pour tout le monde, y compris l'esclave. Le deal est clair dès le départ : tout pour nous, rien pour lui !

bonne journée,

Josiane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.groups.yahoo.com/group/Josiane/
sofem
Intéressé
Intéressé



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Lun 18 Fév - 17:27


"C'est notre choix de vie.
Il me semble utile de rappeler, à mon avis, que ce choix est adapté uniquement que si nous vivons la D/s 24h/24h et 7h/7j."



Je suis plutôt du même avis que Mrs Dana , qui resume la question en un choix de vie.
Je ne crois pas du tout à la loi du plus fort ni d'un rapport de force , mais d'un choix selon lequel on decide de vivre la relation D/s 24h/24h et 7j/7j ou alors de manière aleatoire selon nos envies et nos limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filservil
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Lun 18 Fév - 17:35

euh, je n'ai pas très bien compris le contenu de ton post sofem... désolé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sofem
Intéressé
Intéressé



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Lun 18 Fév - 18:02

Filservil , je citait le dernier post de Ms Dana relatif a la relation Maitresse Petite Etoile et de Lopette , etant convaincu qu'une relation comme celle ci , repose sur l'amour , forcément et un choix de vie ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filservil
Participant
Participant



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Lun 18 Fév - 18:09

OK sofem... je retiendrai de tout cela un extrait d'un message de Madame Laura
"Ne nous rejetons pas les uns et les autres, rien ne le justifie, soyez tolerants avec les différences" ... j'ajouterai seulement avec La différence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyclodocus
Sodomisateur
Sodomisateur



MessageSujet: Re: La Gynarchie ou les limites de la soumission    Hier à 12:46

maîtresse Petite Etoile et son soumis ont un mode de vie qui LEUR convient
difficile à comprendre au premier abord
mais ils sont heureux
mais ni l'un(e) ni l'autre ne peut vivre sans sa moitié
ce n'est peut être pas de l'a(A)mour au sens où on l'entend généralement
mais c'en est
et aucun d'eux ne changerait de mode de vie
au même titre que notre soumission à Notre Dame en est alors que c'est totalement incompris par les couples "vanille"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Gynarchie ou les limites de la soumission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Soumission à l'autorité
» Quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites
» Poser des limites à son enfant et les respecter
» Heredis - Tester les limites du programme
» Femme connais tes limites !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Suprematie Feminine :: PREMIERS PAS :: Présentation-